COP21 | Tribune de l’ambassadeur - 12 décembre 2015 [es]

Retrouvez la tribune de l’ambassadeur de France en Équateur, François Gauthier, suite à l’adoption de l’accord sur le climat le 12 décembre 2015.

Bravo, Paris !

Il y a un mois, jour pour jour, Paris était victime de la barbarie. Le 12 décembre 2015, Paris a été le symbole de la civilisation. En adoptant un accord universel, contraignant et ambitieux pour lutter contre le changement climatique, la COP21 a montré la valeur du dialogue, de l’unité, de la solidarité de la communauté internationale pour notre planète, pour notre avenir.

C’est un accord équilibré, juste, intégrant l’essentiel des exigences de toutes les parties, ouvrant la voie à une lutte efficace et déterminante contre la menace vitale qu’est la hausse de la température. L’accord confirme le principe de responsabilités différenciées, invite la communauté internationale à aller vers l’objectif de limiter la hausse à 1,5 degrés, et intègre une clause de révision périodique (tous les cinq ans) des engagements et des objectifs. Il reconnait aussi l’importance de l’adaptation, la nécessité de considérer les pertes et dommages. Il prévoit enfin les moyens nécessaires à accompagner les efforts de tous, et notamment des pays les moins développés pour financer les politiques d’environnement nécessaires ; avec, aussi, une clause de rendez-vous pour encore progresser. Il va concrétiser tous les potentiels de la croissance verte, vers de nouveaux emplois, vers une économie de transition.

Bien-sûr, l’accord n’est pas parfait, il n’y a peut-être pas de gagnants, mais il n’y a pas de perdants. Il reste encore beaucoup de travail. Un énorme défi est maintenant de le mettre en vigueur, de l’appliquer. L’accord de Paris est un tournant historique et porte une dynamique inédite. C’est un succès de la présidence française, saluée par tous, mais c’est surtout le succès de 195 pays, c’est un succès partagé.

Dernière modification : 14/12/2015

Haut de page