Clôture de la 3e Mission géodésique française [es]

L’Ambassadeur de France en Équateur, monsieur Jean-Baptiste Chauvin et son épouse ont accueilli à la Résidence de France la clôture de la Troisième Mission Géodésique.

Organisée en 2016, la Troisième Mission Géodésique s’est appuyée sur un grand nombre d’acteurs français et équatoriens issus de divers domaines qui ont mis l’accent sur la coopération scientifique et culturelle entre la France et l’Equateur.

A l’occasion du 280e anniversaire de la Première Mission Géodésique française, l’Ambassade de France en Équateur a célébré l’évènement qui a donné naissance aux premières relations entre les deux pays avec la présentation de deux timbres postaux « Troisième Mission Géodésique » en collaboration avec Los Correos del Ecuador réaffirmant ainsi les liens d’amitié entre la France et l’Équateur.

Par ailleurs, ce fut l’occasion de présenter deux numéros spéciaux de la Revue Ñan : “Sur les traces des géodésiens” en honneur au remarquable travail des premières missions et au précieux héritage qu’elles représentent pour les relations bilatérales ; et « Équateur : Laboratoire du Monde » qui met en valeur la richesse de la diversité culturelle et écologique de l’Equateur ainsi que le travail de l’Institut de Recherche pour le Développement – IRD. Présent en Équateur depuis 1974, l’IRD mène une collaboration efficace avec les universités ; les institutions de recherche et les institutions publiques équatoriennes dans les domaines des risques naturels, de l’impact du changement climatique sur les glaciers, des maladies infectieuses ; de la biodiversité ; de l’archéologie, de la sécurité alimentaire, entre autres.

Cet évènement a accueilli des nombreuses personnalités dont la Gérante générale de l’Empresa Pública de Correos del Ecuador, Mme Zoila Bedón ; le Maire de Riobamba, M. Napoléon Cadena ; le Directeur de l’IRD, M. Olivier Dangles ; les membres du Conseil de Direction de la Revue Ñan ; des enseignants et des artistes qui ont participé aux célébrations durant cette année.

Le Maire de Riobamba a rappelé l’apport de la mission géodésique pour sa ville et a évoqué l’importance du volcan Chimborazo, en tant que le point le plus éloigné de la Terre, pour le développement touristique de la ville.

Dernière modification : 28/12/2016

Haut de page