Instituts de Recherche

L’Institut de Recherche pour le Développement en Équateur

JPEG

L’IRD est présent en Équateur depuis 1974.

Son statut est défini par un Accord Général de Coopération Scientifique et Technique signé avec le gouvernement d’Équateur et par des conventions cadres et spécifiques le reliant à diverses institutions équatoriennes.
5 chercheurs en affectation, des missionnaires de longue et courte durée, et des étudiants participent à des programmes de recherche menés en coopération avec des universités publiques et privées, des instituts de recherche et des entreprises d’État.

Actuellement, un accent particulier est mis sur les thèmes liés à l’environnement avec l’étude :

* Des aléas naturels (volcans, séismes et tsunamis)
* De l’impact du changement climatique sur les glaciers
* De la biodiversité
* Des ressources en eau
* De l’écologie et la génétique des ravageurs des cultures
* Des maladies infectieuses
* De l’archéologie
* Des impacts des contaminations pétrolières sur la société et l’environnement
* Des palmiers néotropicaux

L’IRD contribue également à la formation : cours universitaires et encadrement d’étudiants en mastère et doctorat. Il appuie la constitution de jeunes équipes scientifiques au sein de diverses institutions et universités équatoriennes.

L’Institut Français d’Etudes Andines (IFEA)

JPEG

L’IFEA, dont le siège est à Lima, dispose d’une antenne à Quito. Crée en 1948, l’IFEA est un des acteurs du réseaux des centres de recherche pluridisciplinaires rattachés au MAE français. Son objectif principal est de participer à la diffusion des connaissances sur le monde andin, à la fois celle des sociétés préhispaniques, coloniales, républicaines et contemporaines et des milieux naturels, dans le cadre de recherches pluridisciplinaires, d’une approche régionale et d’un dialogue entre chercheurs français et andins.
Les travaux récents de l’IFEA en Equateur ont portés plus particulièrement sur l’arquéologie, le droit coutumier et les risques naturels.
L’IFEA organise régulièrement des conférences et contribue à la traduction et à la publication de travaux de recherches inédits.

Adresse : même adresse que l’IRD, qui héberge l’IFEA dans ses locaux.
Représentante : Mme Tania DELABARDE

Le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD)

BMP

Egalement présent en Equateur, il intervient notamment auprès de l’INIAP par des actions de formation et par une assistance technique dans certaines filières de production (palmier à huile).
Le CIRAD mène également des actions de recherche sur la production et la commercialisation du cacao, de l’hévéa et des fruits tropicaux.

Dernière modification : 03/09/2015

Haut de page