La France, candidate au Conseil des droits de l’Homme [es]

Les droits de l’Homme font partie des principes fondateurs de la République française et de sa politique étrangère.

La France a soutenu la création du Conseil des droits de l’Homme pour faire respecter les droits de l’Homme et réagir efficacement à leur violation partout dans le monde.

Activement engagée au sein du Conseil, elle veille au bon fonctionnement des mécanismes protégeant les droits de l’Homme et combat la remise en cause de leur universalité. Près de dix ans après la création du Conseil, la France promeut la recherche d’efficacité et de coordination de ses procédures.

C’est dans le but de défendre les plus hauts standards de protection de ces droits que la France présente sa candidature au Conseil des droits de l’Homme pour le mandat 2018-2020. Comme lors de ses précédents mandats, elle s’engage à favoriser le dialogue et la coopération entre tous les groupes régionaux. Elle continuera à préserver l’indépendance du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, à contribuer au renforcement des procédures spéciales et à œuvrer à la promotion d’un dialogue régulier avec la société civile, les organisations non gouvernementales et les institutions nationales de protection des droits de l’Homme.

Le Ministre des affaires étrangères et du développement international, Jean-Marc Ayrault, a présenté la candidature française à l’ouverture de la 31e session du Conseil des droits de l’Homme, le 29 février 2016. Retrouvez le texte de son intervention.

Consulter la brochure de candidature pour le Conseil des droits de l’Homme.

PDF - 879 ko
Brochure - La France candidate au Conseil des Droits de l’Homme

Dernière modification : 03/01/2017

Haut de page